La captation d’une œuvre d’art / Conception et création / Conception, écriture, réalisation / Stages Pro / Formations Professionnelles / INA Expert - Accueil / Site FR - Ina
Rechercher
Mon compte

La captation d’une œuvre d’art plastique

Concevoir et réaliser la captation vidéo monocaméra d’une pièce artistique

Objectifs pédagogiques

La formation La captation d’une œuvre d’art plastique permet de :
• Concevoir des traitements narratifs et des dispositifs de tournage adaptés à la pièce artistique traitée
• Expertiser une œuvre d’art et ses particularités pour satisfaire le cahier des charges de sa captation.
• Satisfaire le commanditaire d’une captation artistique : producteur, diffuseur, artiste, musée, galerie, fonds patrimonial, fondation, critique, universitaire, etc.

Détails de la formation

Programme
Contenu

L’art et la culture occupent de plus en plus de place dans nos vies. Il s’agit pour les médias de rendre accessible à un large public la création artistique. Cette formation permettra aux concepteurs réalisateurs d’en réussir la captation vidéo.

I-Les traits spécifiques de la captation d’une œuvre d’art plastique:
La mise au point de traitements et de dispositifs de tournage adaptés à la pièce artistique filmée.
Les recherches de solutions en vue de la mise à l’écran.
Le temps réel de l’œuvre artistique et la durée de son traitement narratif à l’écran.
Les ressources et options pour échapper aux clichés et stéréotypes du genre.

II-Le cahier des charges de la captation d’une œuvre d’art historique ou contemporaine:
Eclaircir et rendre accessible le propos d’un artiste ou d’une création artistique.
Déjouer les difficultés éditoriales éventuelles ou apparentes: opacité, complexité, confusion, abstraction, minimalisme, monumentalité, durée, etc.
Définir les différentes options de la captation entre objectivité et subjectivité, entre documentation et création.

III-La conduite éditoriale des contenus :
Témoignages et entretiens d’artiste, du curateur, des critiques d’art, des visiteurs.
Objectivité et subjectivité des déclarations des intervenants, de l’artiste, de l’auteur, du réalisateur, du public.
Origine historique, expertises esthétiques, interprétations contradictoires.
L’expression du sensible de l’œuvre d’art plastique.
Présence éventuelle de commentaire.

IV-Les conditions de tournage :
Présence ou absence de public, intérieur ou extérieur, jour ou nuit, galerie, musée, appartement, etc.
Les difficultés spécifiques de tournage : obscurité, milieu hostile, lisibilité ténue, reflets, durée, etc.

IV-Les ressources de la postproduction :
L’illustration, l’animation, l’infographie, le trucage, la mise en page, les habillages, la typographie.
Le montage image et son.
Le sound design, les ambiances, les effets sonores, etc.
Le mixage.
L’étalonnage.

Pour qui ?
Public

• Auteur, concepteur, réalisateur, JRI, producteur, directeur de la photo, opérateurs de prise de vues et tout professionnel de l’audiovisuel qui cherche à pratiquer la captation d’œuvres d’art.

Pré-requis

• Disposer d’une bonne connaissance d’un domaine artistique, peinture, sculpture, installation, etc. Avoir une expérience pratique de la réalisation monocaméra ou du montage.

Pédagogie
Formateurs

1 concepteur réalisateur
1 histoire d'art

Méthode pédagogique

Alternance d’apports théoriques et de mises en situation pratiques.
Captation d’une œuvre d’art plastique.

Modalités d'évaluation

Évaluation en contrôle continu.
Conception et réalisation individuelle de la captation d'une pièce artistique.

Points forts
Points forts

• La précision requise pour la captation d’une œuvre artistique quelle qu’elle soit.
• La qualité des analyses esthétiques pour cerner les options de la conception documentaire.
• La rigueur des solutions visuelles et sonores proposées en vue de la réalisation vidéo.

Matériels utilisés

Salle multimédia.
Unités légères de tournage.
Stations de montage.

Certification
En savoir +

La captation d’une œuvre d’art

Concevoir et réaliser la captation vidéo monocaméra d’une pièce artistique

Objectifs pédagogiques

La formation La captation d’une œuvre d’art plastique permet de :
• Concevoir des traitements narratifs et des dispositifs de tournage adaptés à la pièce artistique traitée
• Expertiser une œuvre d’art et ses particularités pour satisfaire le cahier des charges de sa captation.
• Satisfaire le commanditaire d’une captation artistique : producteur, diffuseur, artiste, musée, galerie, fonds patrimonial, fondation, critique, universitaire, etc.

Détails de la formation

Programme
Contenu

L’art et la culture occupent de plus en plus de place dans nos vies. Il s’agit pour les médias de rendre accessible à un large public la création artistique. Cette formation permettra aux concepteurs réalisateurs d’en réussir la captation vidéo.

I-Les traits spécifiques de la captation d’une œuvre d’art plastique:
La mise au point de traitements et de dispositifs de tournage adaptés à la pièce artistique filmée.
Les recherches de solutions en vue de la mise à l’écran.
Le temps réel de l’œuvre artistique et la durée de son traitement narratif à l’écran.
Les ressources et options pour échapper aux clichés et stéréotypes du genre.

II-Le cahier des charges de la captation d’une œuvre d’art historique ou contemporaine:
Eclaircir et rendre accessible le propos d’un artiste ou d’une création artistique.
Déjouer les difficultés éditoriales éventuelles ou apparentes: opacité, complexité, confusion, abstraction, minimalisme, monumentalité, durée, etc.
Définir les différentes options de la captation entre objectivité et subjectivité, entre documentation et création.

III-La conduite éditoriale des contenus :
Témoignages et entretiens d’artiste, du curateur, des critiques d’art, des visiteurs.
Objectivité et subjectivité des déclarations des intervenants, de l’artiste, de l’auteur, du réalisateur, du public.
Origine historique, expertises esthétiques, interprétations contradictoires.
L’expression du sensible de l’œuvre d’art plastique.
Présence éventuelle de commentaire.

IV-Les conditions de tournage :
Présence ou absence de public, intérieur ou extérieur, jour ou nuit, galerie, musée, appartement, etc.
Les difficultés spécifiques de tournage : obscurité, milieu hostile, lisibilité ténue, reflets, durée, etc.

IV-Les ressources de la postproduction :
L’illustration, l’animation, l’infographie, le trucage, la mise en page, les habillages, la typographie.
Le montage image et son.
Le sound design, les ambiances, les effets sonores, etc.
Le mixage.
L’étalonnage.

Pour qui ?
Public

• Auteur, concepteur, réalisateur, JRI, producteur, directeur de la photo, opérateurs de prise de vues et tout professionnel de l’audiovisuel qui cherche à pratiquer la captation d’œuvres d’art.

Pré-requis

• Disposer d’une bonne connaissance d’un domaine artistique, peinture, sculpture, installation, etc. Avoir une expérience pratique de la réalisation monocaméra ou du montage.

Pédagogie
Formateurs

1 concepteur réalisateur.
1 historien d'art.

Méthode pédagogique

Alternance d’apports théoriques et de mises en situation pratiques.
Captation d’une œuvre d’art plastique.

Modalités d'évaluation

Évaluation en contrôle continu.
Conception et réalisation individuelle de la captation d'une pièce artistique.

Points forts
Points forts

• La précision requise pour la captation d’une œuvre artistique quelle qu’elle soit.
• La qualité des analyses esthétiques pour cerner les options de la conception documentaire.
• La rigueur des solutions visuelles et sonores proposées en vue de la réalisation vidéo.

Matériels utilisés

Salle multimédia.
Unités légères de tournage.
Stations de montage.

Certification
En savoir +