3 conseils pour réussir à transposer sa formation prévue pour le présentiel en ligne
Rechercher
Mon compte
08 déc 2020

Mode d'emploi d'une formation en ligne réussie : exemple avec Reaper

Avec le confinement, bon nombre de formateurs et de stagiaires ont fait l’expérience de la formation en ligne. Si l’elearning n’est pas une nouveauté, une formation prévue en présentiel n’est pas nécessairement compatible pour le distanciel. Il est nécessaire de la repenser. Quelle méthodologie privilégier pour adapter sa formation en ligne ? Comment réussir sa formation en ligne, et comment s’y préparer ? 

 

Nous avons demandé leurs avis à l’un de nos formateurs et l’un de ses stagiaires, qui ont fait leur première expérience de formation en ligne sur le logiciel Reaper.

original

Quentin Allano, technicien son et formateur à l’INA, nous a expliqué pourquoi il avait décidé de créer une formation individuelle à la carte. L’un de ses stagiaires, Aurélien Bertini, rédacteur en chef de Radio Campus Besançon et réalisateur sonore indépendant, a partagé son retour d’expérience sur cette formation initialement prévue dans nos locaux.

 

Pourquoi avoir décidé d’organiser la formation sur des demi-journées et les espacer dans le temps ? Un avantage pour le stagiaire ?

L’avis du formateur, Quentin Allano : maintenir l’attention face à un écran sur des journées complètes ne fonctionne pas, ni pour le stagiaire ni pour le formateur. Plutôt que de proposer la formation sur 1 à 2 journées complètes et consécutives, nous avons eu l’idée de la scinder en plusieurs demi-journées et de la construire en 3 étapes :

  1. Créer une formation sur-mesure à partir des attentes du stagiaire. Je crée une formation spécifique à partir des sujets que veut aborder le stagiaire et qu’il m’a soumis à l’avance.
  2. Découper la formation en plusieurs demi-journées espacées dans le temps.
  3. Pratiquer entre les sessions. Les sessions sont espacées de quelques jours, pour laisser le temps au stagiaire de tester les nouveaux apprentissages. Pendant ce temps, il peut aussi me poser les questions par mail. A chaque début de session, nous faisons un point sur les exercices, pour voir ce qui est acquis ou revenir sur les points qu’il souhaite approfondir ou éclaircir.

Nous avons choisi de ne former qu’une seule personne par session pour faciliter la concentration et l’acquisition. La formation sur Reaper se prêtait parfaitement à ce type de formation.

 

L’avis du stagiaire, Aurélien Bertini : Echelonner la formation permet de digérer l’information et de revenir sur ses problématiques. J’ai pu caler mon planning en fonction de mes projets. Une formation sur-mesure est l’idéal. C’était assez inespéré. C’était complètement efficace sur tous les aspects.

 

Pourquoi choisir une formation payante quand YouTube propose une profusion de tutoriels gratuits sur l’utilisation des logiciels comme Reaper ?

Quentin Allano : Les tutoriels qui concernent les logiciels comme Reaper sont nombreux et certains sont très bien faits. Seulement le tuto donne la solution à un sujet précis, et cela présuppose que l’on a déjà des acquis pour le réaliser. En formation, avant d’enseigner, je m’assure que le stagiaire a les connaissances. Si ce n’est pas le cas, contrairement au tuto, j’adapte immédiatement la formation. Le tutoriel atteint vite ses limites, c’est un dialogue à sens unique.

Une formation, c’est la certitude d’avoir quelqu’un qui explique longuement, qui peut reprendre et formuler de plusieurs manières.

En plus, les tutoriels sur Reaper sont principalement en anglais. Pour de nombreuses personnes, la langue anglaise est une difficulté.

 

Aurélien Bertini : Quand on cherche un tuto, on a une question précise. Une vidéo répond rarement et correctement à cette question.

J’aime être en lien avec quelqu’un pour pouvoir exprimer mes besoins et avoir les réponses d’un formateur à l’écoute qui maîtrise son sujet.

Ce qui marque la différence, en plus d’une feuille de route bien ficelée, ce sont les exercices que propose le formateur, ce qu’il n’y a pas dans un tutoriel. On se rend vite compte de ce que l’on a ingéré et digéré.

 

Que préconisez-vous à des futurs stagiaires qui vont suivre une formation en ligne ? Quels retours d’expérience de la part des stagiaires ?

Quentin Allano : Pour les stagiaires que j’ai formé en ligne jusqu’à présent, c’était pour chacun la première fois qu’ils suivaient une formation à distance. Ce qu’ils ont le plus apprécié, c’est d’avoir une formation à la carte. C’est un dialogue privilégié entre moi, le formateur, et eux. Je ne suis là que pour eux.

Le plus important pour une formation à distance est d'anticiper ses besoins et attentes. Pour un futur stage il ne faut pas hésiter à exprimer ses demandes et à en parler avec le formateur, ce sera la garantie d'une formation réussie! De plus, il ne faut pas trop appréhender l'aspect technique de la formation à distance, l'INA s'occupe de fournir un cadre pratique et facile d'utilisation pour ces formations à distance.

A chaque fois, tout s’est bien passé !

 

Quels sont pour vous les avantages d’un enseignement à distance ?

Aurélien Bertini : la formation est super parce que c’est du sur-mesure. Sur ce module, on peut arriver avec des questionnements et des envies particulières. C’était parfait comme formation.

Ce qui est important pour un stagiaire est de bien identifier ses besoins en amont. Moi j’avais des attentes à ce moment-là de mon parcours sur le mixage, des utilisations sur Reaper. J’avais demandé à être mis en contact avec le formateur en amont, ce que proposait Quentin.

Ensuite pas besoin de me déplacer. Je devais suivre une formation prévue en mai annulée à cause du premier confinement. En contactant François Coyault, le responsable de la filière, il m’a finalement proposé la formation sur Reaper à distance. Au final je préfère avoir fait cette formation sous ce format.

 original

 

Crédits photos :

  • Illustration principale par Miguelangel Miquelena via Unsplash
  • Portrait de Quentin Allano via Quentin Allano
  • Portrait d'Aurélien Bertini via Aurélien Bertini