Pourquoi manager par les talents dans l’audiovisuel, la communication et les médias numériques ? - INA
Rechercher
Mon compte
15 jan 2020

Pourquoi manager par les talents dans l’audiovisuel, la communication et les médias numériques ?

Le management par les talents permet de renforcer la motivation, l’autonomie, la confiance et l’engagement des membres de son équipe. En s’appuyant sur les points forts de chacun, le manager développe la coopération en mode projet et bénéficie de l’énergie du collectif, même à distance. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’équipes multiculturelles, multigénérationnelles et créatives.

Avoir un talent c’est avoir la faculté et le plaisir de réaliser une action avec facilité. Et nous avons tous des talents. Par exemple, un journaliste a le talent de chercher et celui de raconter. Un chef de projet éditorial a la capacité d’être polyvalent et curieux, il exerce des qualités relationnelles, organisationnelles ; il a un sens stratégique développé et sait formaliser sa stratégie.

 

Un talent est une capacité innée et pour autant il a besoin d’être développé

 

Pour le faire fructifier, le talent doit être cultivé. C’est ce qu’explique Jean-Claude Carrière en s’adressant aux artistes, écrivains, scénaristes : « Il faut avoir au départ une disposition, une envie, certains disent, un don, un talent pour ce qu’on veut faire. Mais ce don, il est très rare, et il faut le mériter. Il ne suffit pas d’avoir un don, il faut le travailler chaque jour, chaque jour, chaque jour ».

Le rôle du manager par les talents serait alors d’amener les membres de son équipe à trouver quels sont leurs points forts et à les développer. Et les bénéfices sont multiples car lorsque nous pouvons exercer nos talents, nous nous sentons reconnus dans notre unicité et notre motivation s’accroît, nous ne sommes plus un pion interchangeable. Lorsqu’un manager ou un chef de projet reconnaît les talents des personnes de son équipe et leur permet de les activer, les personnes sentent qu’elles ont de la valeur et cela décuple leur énergie. Leur confiance en elles et dans les autres est renforcée. Leur autonomie augmente.

 

Commencer par soi pour en faire bénéficier les autres

 

Pour que cette alchimie puisse se faire au sein de son équipe, il est utile que le manager commence par lui-même. Le « Connais-toi toi-même » des Grecs de l’antiquité est donc l’étape numéro un du management par les talents. « Commencer par soi, mais non finir par soi ; se prendre pour point de départ, mais non pour but ; se connaître, mais non se préoccuper de soi. » écrivait le philosophe Martin Buber dans Le chemin de l’Homme. Après la victoire des Bleus en 1998, Aimé Jacquet le formulait ainsi : « Le travail individuel permet de gagner un match mais c’est l’esprit d’équipe et l’intelligence collective qui permettent de gagner la coupe du monde ».

Ensuite, le manager aura à regarder le verre à moitié plein. La tendance à aller voir d’abord ce qui ne va pas est humaine, c’est une réaction de défense qui a assuré la survie de l’espèce, notre cerveau a été formaté pour cela. Et pour autant, s’appesantir sur ses faiblesses ou celles des autres pour essayer à tout prix et dans un premier temps de les combler demande de gros efforts et amène un déficit d’énergie qui devient palpable lorsqu’on y porte attention. Mieux vaut donc aller voir d’abord ce qui va bien et l’amplifier pour être plus efficace.

 

Améliorer d’abord ses points faibles ou renforcer d’abord ses points forts ?

 

Posez la question à des sportifs de haut niveau, ils vous donneront la réponse : il s’agit d’être encore plus soi-même, c’est-à-dire de s’appuyer sur ses talents pour renforcer ses points forts. Après seulement, il sera facile de déplacer le curseur vers ses points d’amélioration. C’est vrai dans les sports individuels comme collectifs.

Dit autrement : le positif renforce le positif. Et il y a une joie profonde à être soi-même. Cette joie est le terreau de la créativité. Nous travaillons mieux et nous apprenons mieux dans la joie que dans la souffrance : ce que nous savons intuitivement est aujourd’hui corroboré par les neurosciences.  On peut aussi parler d’alignement ou d’évidence, et il devient alors plus facile de sortir de sa zone de confort.

Comment un manager peut-il réussir à connaître ses talents pour mieux reconnaître ceux des personnes de son équipe et les aider à les développer ?

Une voie possible est de s’y exercer grâce à la formation :

     > Prendre conscience de ses talents pour les développer au service des projets

ou l’une des 32 autres formations en Management et accompagnement du changement
que l’INA vous propose.
     > Transformation digitale des entreprises média