Bilan et perspectives après 2 ans de coopération entre le CSA belge, l’INA et la HAICA tunisienne
Rechercher
Mon compte
03 déc 2020

2 ans de coopération entre le CSA belge, l’INA et la HAICA tunisienne : bilan et perspectives

Depuis l’automne 2018, l’INA est engagé auprès de la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), instance chargée de la régulation de l’audiovisuel tunisien pour le renforcement de son système d’archivage. Après 2 ans de travail commun dans le cadre de ce projet européen de jumelage mené par le CSA belge, les partenaires en font le bilan et dessinent de nouvelles perspectives de coopération.

 

Un projet de jumelage européen pour permettre à la Tunisie de moderniser son instance de régulation audiovisuelle

Créée en mai 2013, à la suite de la Révolution tunisienne, la HAICA est un acteur central majeur pour le maintien et le renforcement de la liberté d’expression et du pluralisme des idées en Tunisie,  et à ce titre elle doit  veiller à l’organisation et la régulation de l’audiovisuel tunisien. En 2018, dans le cadre d’un projet de jumelage financé par l’Union européenne, le CSA belge et l’INA ont associé leurs expertises, tant complémentaires que mutuellement nécessaires, pour accompagner la HAICA dans son renforcement stratégique et technique.

 

Le rôle de l’INA dans le projet : l’archivage audiovisuel

Dans le cadre de ce projet, lancé à Tunis en décembre 2018,  l’INA a assuré la responsabilité du troisième des cinq volets, dédié au renforcement des capacités techniques de la HAICA pour la captation, le stockage puis la gestion des médias et la documentation. Durant ces missions à Tunis comme tout au long du projet, l’INA a apporté son expertise, par la formulation de recommandations et conseils, par son accompagnement des personnels et  son appui  à leur montée en compétences ou encore par l’organisation d’une visite d’étude à Paris. Les équipes de la HAICA et de l’INA se sont mobilisées pour poursuivre leur travail conjoint à distance durant la crise sanitaire de 2020. Ces activités  contribueront au développement des missions de la HAICA  en faveur de la transformation du paysage audiovisuel tunisien.

 

Un projet d’accompagnement pratique : La réalisation un corpus d’archives audiovisuelles

Pour assurer la concrétisation de ces partages d’expertise et d’expériences, les équipes de la HAICA et de l’INA ont pensé un projet d’accompagnement pratique : la conception et la réalisation d’un corpus d’archives audiovisuelles à usage de recherche scientifique. Ce corpus, composé de plus de 80 émissions diffusées sur les médias télévision et radio durant la campagne des élections présidentielles tunisiennes de 2019, a été documenté, enrichi afin d’être intégré dans la nouvelle base de données documentaire de la HAICA conçue dans le cadre du projet. Celui-ci réunissant des personnels de la HAICA aux compétences variées (personnels opérationnels des archives, de l’analyse des médias, de la régulation, mais aussi personnels dirigeants) est devenu un cadre d’échanges d’expériences entre l’INA et la Haute Autorité, mais aussi de dialogues internes à la HAICA.

Bilan et perspectives

Ce projet a permis à la HAICA et l’INA de concrétiser leur coopération réussie tant sur le plan technique, en contribuant au renforcement des infrastructures et au développement des compétences des personnels, qu’organisationnel, en fédérant les équipes de la HAICA autour d’un projet commun.  L’archivage et la documentation des programmes audiovisuels par la HAICA ouvrent également de nouvelles perspectives et opportunités pour le secteur des médias et de l’audiovisuel tunisien : renforcement de la régulation du paysage audiovisuel tunisien, développement et utilisation des nouvelles technologies dans le domaine des médias, mise à disposition de données à des fins d’études, analyses et travaux de recherche.

 

Afin de dresser le bilan de ces deux années de travail en commun entre la HAICA, le CSA belge et l’INA et de dessiner de nouvelles perspectives de coopération, un évènement de clôture du projet de jumelage sera organisé en ligne le 9 décembre 2020.

 

 original