La présence de l'Ina en Europe du Sud-est

L'Ina partenaire des diffuseurs et des institutions en charge de la sauvegarde du patrimoine audiovisuel dans les Balkans.

Depuis 2004,l'Ina a créé des liens forts avec les institutions en charge de la gestion des archives audiovisuelles dans les Balkans. Plus particulièrement ces cinq dernières années, l'Ina a mené a bien de nombreux projets dans la région.

Cette collaboration a débuté dès 2004 avec l'audit du fonds d'archives de la Radiotélévision Serbe. Le partenariat s'est ensuite développé par la réalisation de deux missions d'expertise en Albanie, auprès de la radiotélévision nationale (RTSH) et des archives du film (AQSHF) en 2010, puis auprès de Filmske Novotsi en 2011 et de la Radiotélévision de Vojvodine (RTV) en 2012.

L'Ina a ensuite élargi et structuré ce partenariat en créant, dans le cadre d'un programme financé par la Commission européenne, "Balkans' memory". Il s'agissait d'un cycle de conférences et de séminaires destinés à donner aux acteurs de l'audiovisuel en Europe du Sud-est des outils et des arguments pour défendre des projets de préservation et de valorisation du patrimoine audiovisuel. Entre 2012 et 2014 à Zagreb, Tirana, Belgrade, Podgorica et Sarajevo, ces conférences et séminaires ont permis à l'Ina de tisser des liens avec un très grand nombre d'acteurs de la région.

En parallèle du projet "Balkans' memory", l'Ina a renforcé ce réseau avec les diffuseurs dans les Balkans dans le cadre d'une action commune avec l'UER. L'UER a lancé, dès 2012 et ce, avec la Commission européenne, un plan destiné à renforcer les médias publics dans les pays en cours d'accession à l'Union Européenne. Entre 2012 et 2015, L'Ina a mené plusieurs expertises de fonds à la Radiotélévision de Macédoine (MKRTV), à la Radiotélévision nationale du Monténégro (RTCG) et à la Radiotélévision du Kosovo (KTV), et a participé à deux séminaires régionaux organisés par l'UER, consacrés à la numérisation des archives des diffuseurs, à Zagreb en 2014 et à Belgrade en 2015.

Fort de ces accomplissements, l'Ina se veut un partenaire privilégié de toutes les institutions qui se consacrent à la sauvegarde et à la gestion des archives audiovisuelles dans les Balkans.